L’étoile apprivoisée

Musique et autres modes d’évasion

La passerelle

Classé dans : Non classé — 12 octobre, 2007 @ 9:07

                        p.jpg 

Aprés l’ouverture de ma page myspace il était temps pour moi de retrouver la composition, ainsi je vous livre ici un nouveau morceau intitulé « La passerelle » qui comme la plupart de ses collègues a failli passer à la trappe pour finalement renaître de ses cendres. Le fichier étant trop lourd vous ne le trouverez pas sur ce blog mais que  mes innombrables fans se rassurent il est téléchargeable ici sur mon site en entier et en  toute  légalité.

Tiens en parlant de légalité j’en profite pour vous parler de cette initiative de Le neuf qui met à disposition de tous ses abonnés le catalogue complet d’Universal en téléchargement légal et illimité moyennant un abonnement mensuel. Nul doute que les autres FAI vont suivre le mouvement histoire de rester dans le coup. On se dirige donc tout droit vers un système qui me rappelle curieusement une certaine licence globale tant décriée fut un temps. Si ça c’est pas reculer pour mieux sauter.

12 commentaires »

  1. G.Mike dit :

    Ce morceau brille comme le phénix ! Oui, vraiment ma tasse de thé, ce que j’aime entendre et surtout ce que j’aime écouter.
    Merci Bernard, pour cette perle, que mes oreilles ne cessent d’admirer.
    Du tout bon Bernard J !!! Et dire que tu allais mettre ça à la trappe !!! J’aimerais connaître ses collègues, non, je VEUX connaître ses collègues !

  2. BernardJ dit :

    G.Mike,
    comme tu es gentil G.Mike, ça fait un bien fou de lire un tel commentaire, sutout quand on est enlisé dans le doute, merci mille fois.
    Quand aux collègues je crains ne pas pouvoir faire grand chose pour toi, la poubelle a tout dévoré depuis bien longtemps déjà, mais bon d’autres viendront sans doute.

  3. G.Mike dit :

    C’est pas spécialement gentil, c’est vrai… pfff ces gens qui doutent d’eux mêmes… je dis cela parce que j’en fais partie ;-)

  4. Jipes dit :

    J’adore !!!!!!! Ca démarre tout doucement et puis il y a cete rythmique lancinante qui se met en place tel un rouleau compresseur et puis ce clavier aérien et féérique qui dépose ses arpèges sur un tapis de nappes toutes plus cosmiques les unes que les autres. Si la musique des étoiles existe c’est la tienne Bernard !

    On en sort comme transporté, Téléporté ailleurs au delà de la Voie Lactée. Merci du cadeau

  5. BernardJ dit :

    Jipes,
    merci Jipes tu sais trouver les mots qui me parlent « la musique des étoiles, être transporté, téléporté ailleurs » tout ça me convient à merveille. A bientôt.

  6. lobita dit :

    Une passerelle aérienne qui traverse une gorge bleutée, au dessus d’un torrent de rêves.

  7. BernardJ dit :

    Comment sais tu celà Dame Louve tu étais donc là? J’aurais du m’en douter je sentais bien que quelqu’un nous suivait. :)

  8. lobita dit :

    il y a une surprise sur mon blog! :-)

  9. Dim dit :

    Très Cher Bernard,
    Excellentissime et aérien jusqu’à la plus lointaine de toutes les étoiles, progressif comme je m’en délecte, incroyablement beau et d’une inépuisable tendresse. Je n’aime pas, je raffole et te félicite du fond du coeur parce que ton morceau est tout simplement grandiose ! ! ! ! ! Il reflète une générosité qui manque cruellement à cette planète. Un cadeau bien plus grand, bien plus fort que de longs discours. J’espère seulement que tu es fier de ce morceau parce que tu en as vraiment le droit ! Je te tire un énorme coup de chapeau et me le vais tourner en boucle car j’aime tout… de la première à la cinq cent cinquante et unième seconde !!! Incroyable…Tu viens d’arrêter le temps !!! Cette maudite bête est morte !!!
    Encore !!!!!

    A très très bientôt !

  10. G.Mike dit :

    Je l’écoute en boucle ! C’est un excellent morceau, je me répète, il est d’une telle puissance et d’une telle douceur tout à la fois. Et derrière tout ça, un musicien de talent ! Ah ça oui. J’en veux encore Bernard !
    C’est que j’aime aussi dans ce morceau, c’est la pureté du son, tout est en place, à sa place, tout en gardant une clarté assez incroyable ! Chaud, cristallin… magique.

  11. BernardJ dit :

    Dim:

    Honte à moi je m’aperçois que j’ai oublié de répondre à ce merveilleux commentaire, je te donne le droit de me fouetter lors de notre prochaine rencontre.

    Tu me demande si je suis fier de cet opus et bien malheureusement non, il y a bien quelques bonnes idées mais il ne me semble pas suffisamment abouti, mais si finalement il plaît à mes amis, ce qui semble être le cas, alors je ne t’explique pas la satisfaction que celà représente pour moi tu sais mieux que personne ce dont je parle.
    Mille excuses encore pour ce retard impardonnable et à très bientôt mon très cher Dim.

    GMike:

    Difficile de répondre à un tel commentaire je suis extèmement géné par de tels éloges mais en même temps si tu savais à quel point ça me fait du bien moi qui doute tellement, d’autant plus que je sais que tu n’est pas du genre à faire des compliments en l’air ce dont je te suis très reconnaissant, merci mille fois mon ami.
    Ceci dit je ne suis personnellement toujours pas convaincu par ce morceau qui comme tu le sais a bien failli finir à la corbeille, mais c’est ainsi et si il te plais alors c’est un merveilleux cadeau que tu me fais là oh que oui un très très très beau cadeau.

  12. G.Mike dit :

    Bon, alors, quand tu jettes un morceau, jette le dans MA corbeille stp… ;-)

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

le nomber one des blogs |
45 ans ça se fête |
Philodark et le métal |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Les Noname un groupe total...
| ch'ti du 62 !!!
| Le blog de soutien pour Can...