L’étoile apprivoisée

Musique et autres modes d’évasion

Archive pour juillet, 2007

Retour aux sources

Posté : 31 juillet, 2007 @ 12:16 dans Non classé | 4 commentaires »

Les sources de la musique ambient sont certainement à aller chercher chez les compositeurs de la pèriode impressioniste, Debussy, Eric Satie et autre Maurice Ravel. Citons aussi Gustav Holst qui dans ses Fameuses « Planètes » nous gratifie de cette merveilleuse pièce qu’est Neptune, sans doute la plus impressioniste des oeuvres du répertoire classique. Par contre-réaction au romantisme qui privilégie un développement linéaire, les impressionistes mettront l’accent sur la couleur, la suspension du temps, la rêverie. Pour illustrer tout ça je vous laisse en compagnie de cette petite fille décidément pas comme les autres interprétant le « Dr. Gradus ad Parnassum » de Debussy.

Image de prévisualisation YouTube

David Torn

Posté : 22 juillet, 2007 @ 1:13 dans Non classé | 9 commentaires »

                                               14.jpg      

L´eclectisme de David Torn n´est plus à démontrer, en effet de la musique électronique au rock en passant par le jazz, saupoudrez tout çà d´un délire à la Patick Moraz et vous devriez obtenir quelque chose se rapprochant de la musique de notre homme (homme ???). L´animal a effectivement travaillé avec des noms aussi préstigieux et variés que Steve Roach, Jan Garbarek, Jeff Beck et autre King Crimson. Son inventivité, sa fougue, et le son saturé de sa guitare résonnent en moi comme un idéal musical rassemblant des univers musicaux apparemment très éloignés et pourtant si proche en lesquels je me retrouve pleinement. Allez écouter sa musique ici ça vaut le détour.

Ian Gillan

Posté : 12 juillet, 2007 @ 12:51 dans Non classé | 12 commentaires »

Le légendaire Ian Gillan véritable icône du rock mondial revisite le répèrtoire de Deep Purple version orchestre symphonique. La baguette est tenue par Friedemann Riehle, à la tête du Thessaloniki State Symphony Orchestra, et l’évènement est organisé par Alexander Lieske, l’orsque je vous aurai dit que ce dernier n’est autre que le frère de ma femme vous comprendrez l’émotion qu’est la mienne de vous présenter ces deux videos, certe de très mauvaise qualité, mais je ne dispose malheureusement pour l’instant d’aucun autre témoignage de cet évènement.

Quoi qu’il en soit, vidéo de qualité ou pas lorsque j’entends la voix de ce géant résonner devant l’orchestre de Friedemann je suis obligé de me pincer pour y croire. Alexander et Friedemann nous parlaient de ce projet depuis des années, ils l’ont enfin réalisé, ils sont allés au bout de leur rêve, je leur tire ma révérence. Bravo messieurs.

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

Nouveau morceau

Posté : 8 juillet, 2007 @ 11:08 dans Non classé | 10 commentaires »

                              secondoneycopie.jpg

 Samedi 07 juillet 2007 un homme une femme et deux lutins descendent en gare de Bruxelles, curieux endroit où le temps ne s’écoule plus, en effet il y est toujours midi quelle que soit l’heure à laquelle vous arriviez. Leur mission démasquer deux étranges individus soupsonnés être les auteurs des crop circles.

Après une enquête haletante au milieu des rues Bruxelloises ma femme repère soudain à 17h00 précise deux personnages au comportement pour le moins curieux, en effet nos deux compères sont prostrés devant un vulgaire baigneur occupé à uriner dans une fontaine. Devant cet étrange comportement je décide au péril de ma vie d’aborder les deux individus, à l’écoute de leur très curieux accent le doute n’est plus permis ces créatures viennent d’un autre monde.

Le secret ne sera pas facile à percer mais les deux compères ont un talon d’Achille – la bière – . Après un verre du précieux alcool les nombreux verres de coca cola qui suivront n’y changeront rien, ils passeront aux aveux, ils sont effectivement les auteurs des nombreux crop circles jusqu’alors non élucidés.

Enfin débarrassé du poids de leur terrible secret les deux créatures s’avèreront finalement être les plus adorables individus qu’il m’ait été donné de rencontrer et à ce titre je tenais à leur dédier ce dernier morceau au nom de code de :  G.M.D.S.

Merci à mes amis Dimitri et Gmike pour cette délicieuse soirée passée en leur compagnie.

 

Roland Cat

Posté : 3 juillet, 2007 @ 11:10 dans Non classé | 29 commentaires »

« Au théâtre d’ombres qu’une toute-puissante distraction nous aide à prendre pour la réalité, il préfère la seule réalité de l’imaginaire » Quelle jolie et juste phrase de François Nourissier pour définir la peinture de Roland Cat. Entre romantisme et imaginaire ce peintre ne pouvait me laisser indifférent, à l’heure où nous malmenons notre belle planète, il peint les ruines d’un monde où la nature aurait repris ses droits.

                             cat12.jpg

                            

                             tab007b.jpg

 

 

le nomber one des blogs |
45 ans ça se fête |
Philodark et le métal |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Les Noname un groupe total...
| ch'ti du 62 !!!
| Le blog de soutien pour Can...