L’étoile apprivoisée

Musique et autres modes d’évasion

Archive pour mars, 2007

Stevie Ray Vaughan

Posté : 31 mars, 2007 @ 12:59 dans Non classé | 7 commentaires »

 

L’une des grandes frustration de ma vie aura été de ne pas être guitariste. Mais comment ne pas avoir un tel sentiment de frustration en entendant l’immense, le fabuleux, l’extraordinaire, Stevie Ray Vaughan nous interpréter son génialissime « little wing ».

 Laissez moi vous offrir ces 6 mn 51 de bonheur absolu et soyez à votre tour frustré de ne pas être comme lui un extra terrestre.

Tu nous manque tellement Stevie.

Image de prévisualisation YouTube

Manu Katché

Posté : 25 mars, 2007 @ 3:06 dans Non classé | 6 commentaires »

 

L’orsque la poésie des images rencontre celle de la musique cela nous donne un Manu Katché en pleine forme et cette merveilleuse vidéo, à regarder et écouter sans modération.

Image de prévisualisation YouTube

Aaron Jay Kernis

Posté : 24 mars, 2007 @ 12:22 dans Non classé | 1 commentaire »

                          aaronjaykernis.jpg

Depuis Terry Riley et Steve Reich la musique minimaliste a fait son bonhomme de chemin, ainsi sous l’implustion de John Adams une nouvelle génération de compositeurs est apparue, abandonnant pour beaucoup d’entre eux l’aspect répétitif mais conservant souvant son caractère plusé. Nombre d’entre eux sont issue des USA et soucieux de représenter la musique populaire de leur pays, si influente sur le globe,  à travers une musique dite savante.

Parmis eux Aaron Jay Kernis est certainemant celui qui m’aura le plus marqué. Le lyrisme, la sensibilité, l’influence du jazz, et une inventivité débordante caractérise ce musicien. Il est regrétable de voir à quel point il est difficile de se procurer ses oeuvres en France mais en fouinant un peu on finit tout de même par trouver quelques belles réalisations comme le splendide «Lament and Prayer » pour violon et orchestre, la deuxieme symphonie ou encore le très beau « Coloried Field » pour violoncelle et orchestre.

Que dire de plus sinon que de vous conseiller de l’écouter au plus vite. L’incroyable émotion que procure ses oeuvres à travers une musique sofistiquée mais relativement facile d’accés ne manquera pas de vous boulverser à votre tour. Vous trouverez d’autres informations sur ce merveilleux musicien ici.

Rubicon

Posté : 19 mars, 2007 @ 12:36 dans Non classé | 7 commentaires »

                                           rubicon.jpg

       

    « L’avenir de futur », était le nom d’une émission diffusée tout les lundi soir à 20h30 dans les années 70 et que j’attendais comme on attend le Messie. En première partie de soirée était diffusé un film de science fiction suivit d’ un débat sur un sujet tiré du film.

     Je me souviens que l’un des invités avait emporté avec lui un petit disque qui ressemblait beaucoup aux cds actuels et expliquait devant les yeux médusés de l’assistance que l’on pouvait désormé mettre sur ce petit objet jusqu’à, tenez vous bien, un million de transistors. Gageont pour la petite histoire que les processeurs actuels ont largement dépassé le milliard de transistors, mon Dieu que le temps passe.

     Bref on y parlait de l’avenir du futur et le gamin que j’étais n’en finissait pas de se perdre dans mille et une rêveries. Si je vous parle de cette émission c’est aussi parce que le générique était illustré par le chez d’oeuvre de Tangerine Dream « Rubicon » album qui reste pour moi aujourd’hui encore une oeuvre phare et que j’écoute toujours avec autant d’émotion.

    .

Cohn Bendit trifft

Posté : 12 mars, 2007 @ 1:42 dans Non classé | 4 commentaires »

 

La chaine écologique allemande Terranova diffuse « Cohn Bendit trifft » émission à débat produite par Anne Lieske et traitant de sujets écologiques et de politique européene. Daniel Cohn Bendit anime l’emission et j’ai moi même écris la musique du générique. C’est visible ici.

La fée verte

Posté : 10 mars, 2007 @ 5:47 dans Non classé | 6 commentaires »

Loin de moi l’idée de vous inciter à la consomation d’alcool mais comment résister au mythe et à la poèsie de cette boisson décidément pas comme les autres qu’est l’absinthe. Mais lisez plutôt ça pour vous en persuader.                                                                 

                     poemeschanson.gif

                                  

Bon tout ça est bien jolie mais n’allez pas pour autant faire comme Bèbère. Quand je suis arrivé aux p’tits amis il était déjà vissé sur sa chaise.

De là où j’étais j’pouvais pas voir sa fiole, mais dés qu’il s’est mis à jacter j’ai tout d’suite reconnu le son d’son grelot. Il jouait les mariols parce qu’il avait repéré une frangine. Rond comme une queue d’pelle qu’il était. Oh bah moi le Bèbère y’a longtemps que j’monte plus dans sa carriole, j’ai pas envie de me r’tourner les pinceaux. Tiens pas plus tard que la semaine dernière il a encore froissé la tôle, il allait pourtant pas bien loin il avait un rencard à un jet de jus de chique de là, mais bon il etait complètement paf, j’ai bien essayé de l’appeler mais il connaissait plus son blase. Non moi j’vous l’dis le Bèbère il est plus fréquentable.

 Bon bah c’est pas tout ça mais j’ai à faire moi. Allez j’vous laisse bonne bourre.

                                                                                                                                                                    peinturejberaudscenede.jpg

Allez aussi visiter ce très beau site dédié à la verte boisson.

Ed Wood

Posté : 8 mars, 2007 @ 2:20 dans Non classé | 6 commentaires »

                                                          

                                               edwardplannineaffiche.jpg

           Sans doute le connaissez vous déjà mais je ne résiste pas à la tentation de partager avec vous un extrait de ce fabuleux film qu’est « plan 9 from outer space » réalisé par Ed Wood considéré aujourd’hui comme le plus mauvais réalisateur de tout les temps.

 Le tour de force de ce film est d’avoir réussi à force de médiocrité à en devenir un chez d’oeuvre. Je ne me lasse pas de voir et de revoir ce film – je sais je suis tordu – et vous conseil d’en faire autant au cas ou comme moi vos rares instants de lucidité ne seraient que des passerelles pour mieux replonger dans la folie.

 Ed Wood est aujourd’huit adulé par toute une communauté avec à sa tête le prestigieux Tim Burton qui lui consacrera un film biographique. Je ne saurais que trop vous conseiller de faire une petite visite ici pour glaner quelques informations, mais surtout pour entendre la fabuleuse musique Ed Woodienne.                         
                           Image de prévisualisation YouTube

Guapo

Posté : 8 mars, 2007 @ 10:18 dans Non classé | 1 commentaire »

                                       fivesuns.jpg

Comment ne pas vous parler de guapo ce groupe anglais au tempérament sombre et tourmenté? A l’heure ou même les plus grands noms de la musique progressive se sentent obligés de simplifier leur musique pour la rendre plus accessible au grand publique – loi du marché oblige – il est rassurant de voir que des groupes comme guapo aient encore droit de cité et surtout qu’ils trouvent un publique. Mais assez de bavardages courrez les écouter, les encourager, les aimer ici.

F.E.R

Posté : 5 mars, 2007 @ 10:26 dans Non classé | 7 commentaires »

Spinning Skies                                                                                              

Imaginez! Vous êtes chez vous en train de vaquer à vos occupations quand tout à coup le téléphone sonne. Vous décrochez et à l’autre bout du fil une voix vous dit, « bonjours, Brian Eno à l’appareil » nul doute que vous répondriez « bien sur monsieur ici Bonapart que puis je pour vous? »

C’est pourtant ce  qui est arrivé à François Elie Roulin, musicien déroutant et au combien talentueux. Il est effectivement le premier musicien français à avoir été produit par Brian Eno. Si ça n’est pas une référence ça!!!

F.E.R est l’auteur de 4 albums tous plus personnels et originaux les uns que les autres. C’est avec son album « Spinnings Skies » que je l’ai découvert. La diversité, l’inventivité, la sophistication et la précision de cet album n’en finissent pas de forcer mon admiration. Mais au-delà de la maîtrise technique c’est avant tout la beauté de cette musique, ce jeu subtil entre romantisme et froideur technologique qui me touche.

Nous sommes ici en présence d’un créateur de rêve, du bonheur à l’état pur, à écouter de toute urgence ici.

La musique comme un miroir

Posté : 5 mars, 2007 @ 10:25 dans Non classé | 3 commentaires »

dimitri.jpg 

Il y a des rencontres qui interrogent. C’est le cas de celle que j’ai faite il y a peu avec ce délicieux musicien qu’est Dimitri Schkoda. Comment vous parler de lui? Comment évoquer sa musique sans risquer de la trahir?

 La musique de Dimitri agit sur moi comme un miroir. Non pas de ces miroirs qui vous reflètent les traits bien entendu, mais de ceux qui vous mettent en face de vous même, de ceux qui vous révèlent au plus profond de votre être. Ainsi mis à nu seul l’humilité peut encore vous servir de refuge.

 Je ne me risquerai pas d’avantage à exprimer l’inexprimable, et me bornerai donc simplement à vous diriger sur son blog où il vous recevra chaleureusement comme il le fait toujours avec ses visiteurs. C’est ici.

12
 

le nomber one des blogs |
45 ans ça se fête |
Philodark et le métal |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Les Noname un groupe total...
| ch'ti du 62 !!!
| Le blog de soutien pour Can...